Questions fréquemment posées

L’affacturage, la titrisation et l’assurance-crédit en questions réponses.

FAQ affacturage et assurance-crédit

Présentation de l’affacturage

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage est une technique de financement qui permet à une entreprise d’obtenir le paiement de ses factures avant leur échéance. L’entreprise transfert la propriété de ses factures à une société d’affacturage (factor) qui en fait le paiement immédiat. A l’échéance des factures, la société d’affacturage bénéficie des règlements des clients.

A qui s’adresse l’affacturage ?

L’affacturage s’adresse exclusivement aux entreprises en B2B. C’est-à-dire des entreprises facturant leurs prestations à d’autres entreprises ou à des établissements publics.

Qui peut faire de l’affacturage ?

L’affacturage s’adresse aux grands groupes, entreprises, artisans, commerçants, associations, professions libérales, micro-entrepreneurs fournissant des services ou produits à d’autres entreprises (B2B).
Les entreprises de tous secteurs et de toutes tailles sont éligibles.

Est-ce qu’une entreprise en redressement judiciaire peut bénéficier de l’affacturage ?

L’affacturage permet de financer l’activité d’une entreprise même si elle traverse des difficultés : procédures amiables ou collectives, période d’observation ou reprise à la barre du tribunal. Cliquer ici pour en savoir plus.

Suis-je éligible à l’affacturage lors de la création d’une entreprise ?

C’est un excellent moyen de financement pour lancer votre activité et accélérer le paiement des premières factures.

Est-ce que l’affacturage ne concerne que les sociétés en difficulté ?

L’affacturage n’est pas seulement utilisé par les entreprises en difficulté mais de grandes entreprises cèdent également leurs postes clients pour se focaliser sur leur raison d’être et leur pérennité. De plus, les entreprises en très bonne santé ont aussi recours à de l’affacturage afin d’externaliser la gestion des relances en plus des garanties et du recouvrement.
Depuis 2007, l’affacturage est même devenu la première source de financement court terme pour les PME/TPE (source Banque de France) et l’un des outils de financement du BFR le moins cher.

Que choisir entre affacturage et titrisation ?

L’affacturage et la titrisation sont deux techniques de financement comparables dans leurs mécanismes. Entre les deux méthodes, les acteurs, les pays d’origination, les calculs de risque ou encore les supports juridiques de la cession des créances diffèrent.

Cliquez ici pour en savoir plus sur ces 2 techniques.

Comment automatiser la gestion de son contrat d’affacturage ?

Une grande partie des tâches liées à la gestion d’un contrat d’affacturage peut être automatisée : identification et suivi des risques clients, génération des fichiers, outils d’analyse des flux et de la performance du contrat. Pour bien gérer son contrat d’affacturage il faut savoir analyser ses comptes clients en temps réel.

Quels sont les impacts de l’affacturage sur l’organisation de mon entreprise ?

L’affacturage touche plusieurs départements de l’entreprises. La finance tout d’abord et en particulier le credit management, et la trésorerie mais aussi le commerce, l’ADV, le Juridique et le service IT.
Le credit management, s’il ne le fait pas déjà, devra intégrer l’assurance-crédit dans ses processus de gestion, et dialoguera régulièrement avec la trésorerie sur ce thème. Il devra aussi adapter son reporting aux exigences de l’affacturage.
La trésorerie ne gèrera plus seulement son cash mais aussi celui du factor.
L’ADV devra intégrer des changements dans ses méthodes de facturation et de suivi des justificatifs de prestation. Le commerce sera amené à intégrer une culture du cash dans ses processus.
Le juridique se penchera sur les conditions de ventes pour les rendre compatibles à la cession de créances.
Le service IT prendra en charge toutes les questions d’échanges de données.

Quel est le coût de l’affacturage ?

Parmi toutes les techniques de financement d’exploitation, l’affacturage est celle qui présente le meilleur rendement prix / contribution au cash de l’entreprise.

Qu’est-ce que l’affacturage « déconsolidant » ?

L’affacturage est dit « déconsolidant » lorsque le risque de non-paiement associé aux factures cédées est totalement et irrévocablement transféré à la société d’affacturage. A partir du moment où ce risque est transféré au factor, le financement que l’entreprise reçoit peut-être considéré comme un paiement irrévocable. Les comptes clients sont donc soldés. L’entreprise dispose d’un cash amélioré sans dette en contrepartie.

Qu’est-ce que l’affacturage « avec recours » ?

Un contrat d’affacturage est dit « avec recours » lorsqu’il laisse à la société d’affacturage la possibilité de restituer les factures impayées à l’entreprise cédante.
Il y a « recours » de la société d’affacturage envers la société cédante lorsqu’il est demandé à cette dernière de racheter des factures précédemment cédées.

Qu’est-ce que l’affacturage « sans » recours?

Un contrat d’affacturage est dit « sans recours » lorsqu’il interdit toute possibilité de restitution de facture. Un contrat d’affacturage « sans recours » permet une cession de factures « irrévocable ».

Qu’est-ce que l’affacturage en syndication ?

Un contrat d’affacturage en syndication est un contrat faisant porter un même poste clients par plusieurs sociétés d’affacturage. La syndication permet de financer des lignes importantes qu’aucun factor n’accepte de porter seul. L’affacturage en syndication est parfois mis en œuvre à la demande de l’entreprise cédante qui souhaite diversifier ses sources de financement.
L’entreprise cède tout son poste client un factor, appelé « agent » de la syndication, qui à son tour en cède une portion à un ou plusieurs factors, appelés « participants ». Cette technique permet de partager le risque.

Qu’est-ce qu’un factor ?

Un factor, ou une société d’affacturage, est un établissement financier spécialisé dans les opérations d’affacturage. La majorité des sociétés d’affacturage sont filiales d’établissements bancaires.

Qui sont les acteurs du marché de l’affacturage ?

Les grands groupes bancaires disposent tous d’une filiale ou d’un département d’affacturage.

En France, on compte une vingtaine de factors, dont ABN AMRO, Banque Delubac & Cie, BNP Paribas Factor, Bibby Factor France, BPCE Factor, Crédit Mutuel Factoring, Edebex, Eurofactor, FactoFrance, La Banque Postale Leasing & Factoring, Société Générale Factoring, etc.

Côté européen : Santander, Caixa, BBVA, Banco Intessa, UniCredit, Deutsche Factoring, Kommerzbank, CofaceFinanz, Danske Bank, ABS Factoring, HSBC…